lundi 6 juillet 2009

Famine

Léger léger tout n'est que souffle
baisers posés continuent d'arpenter la peau
regrets et souvenirs en coktails dans la mousse
mélange ou assemblage sensation sable chaud
caresses encore disponibles en retenue
main prête à patiner le derme
frémit dés que le corps se met à nu
mirage d'un esprit qui ne sait accepter le terme
la fin
la faim sans fin
j'ai toujours faim

3 commentaires: